22 August 2020

La route de la Conquête, Lionel Davoust


synopsis
On la surnomme la Faucheuse. Débarquée trente ans plus tôt dans le sud, la généralissime Stannir Korvosa assimile méthodiquement nations et tribus au sein de l’Empire d’Asreth, par la force si nécessaire. Rien ne semble résister à l’avancée de cette stratège froide et détachée, épaulée par des machines de guerre magiques. Parvenue à l’ultime étape de sa route, elle est confrontée à un nouveau continent – un océan de verdure où vivent des nomades qui ne comprennent pas les notions de frontières ou de souveraineté. Elle doit pourtant affirmer l’autorité impériale car, dans le sous-sol de la steppe, se trouvent des ressources indispensables pour Asreth. Mais après une vie de conquête, Korvosa pourrait bien rencontrer la plus grande magie qui soit… et affronter un adversaire inédit : le pacifisme. 

opinion
J´ai reçu ce livre en format numérique par l´intermediaire de l´opération bol d´air qui distribuait des e-books gratuits pendant la période de confinement. C´etait une très bonne initiative qui m'a permis de découvrir un nouvel auteur.

Je ne savais pas si ce roman était un bon moyen pour commencer et découvrir la plume de l´auteur. J ai donc à tout hasard demandé sur Twitter. Une personne m´a répondu qu'il valait mieux commencer par la volonté du dragon. Ce livre étant un recueil de nouvelles, l´histoire principale serait une suite direct à la volonté du dragon. Cependant, Lionel Davoust en personne me répondit ensuite sur Twitter:   
"Ce n'est pas nécessaire. Tous les livres/cycles sont conçus pour être découvert dans n'importe quel ordre, indépendamment les uns des autres. Les récits échangent ses résonances, mais cela permet de tracer un voyage unique à chacun.".

Avec cette information, j ai pris ma liseuse Kobo et j ai débuté la lecture.

Voici donc un recueil de six nouvelles situées dans le monde de Evagenyre. Une grande guerre a ravagé le monde, et l´empire d´Asreth veut prendre le peuple sous son aile pour protéger, enseigner sa technologie et surtout éviter une autre guerre aussi destructrice. "Prendre sous son aile" veut dire conquérir. Les nouvelles nous montrent cette conquête depuis plusieurs points de vue et époques. Par exemple, Une nouvelle parle de l assault de l'empire d´Asreth contre les mystérieux guerriers-memoire de Clerdanne. Une autre nouvelle relate la même bataille mais du point de vue de Clerdanne.

Toutes les nouvelles (à part la dernière) sont des histoires militaires. On suit un soldat dans l´action. Seule la dernière nouvelle diffère un peu en nous présentant un roi qui tente de sortir son peuple de la misère en demandant de l´aide à une sorcière. Les batailles sont bien décrites, percutantes, même parfois sanglantes. Chaque nouvelle a une idée de base cherchant à faire réfléchir le lecteur. On retrouve des sujets comme le pacifisme, la colonisation ou encore le respect des traditions.

Il y a aussi à mon avis une note écologique, clin d´oeil à notre société actuelle. En effet, la technologie et magie de l'empire d'Asreth viennent d'une ressource venant du sol d´Evagenyre. L´empire extrait cette ressource et cherche constamment de nouveaux sites. Ceci est bien entendu une analogie à notre dépendance au pétrole. L'histoire du roi et de la sorcière se passe beaucoup plus tard dans la chronologie de Evagenyre. Il n y a plus aucune technologie, la magie se fait rare et le monde subit les caprices de zones instables. On en vient à penser que l´extraction de ce minerai a du tourner mal pour l´empire d´Asreth.

Une bonne surprise en définitive. J ai aimé certaines nouvelles plus que d'autres mais dans l'ensemble c'etait une lecture fluide et agréable. C'était aussi à mon avis un bon roman pour commencer car les nouvelles nous donnent des renseignements sur Evagenyre: magie, géographie, politique, technologie, religion...une bonne mise en bouche pour vouloir en savoir plus.

Oh et au fait, il y a des dragons!

★★★☆☆

No comments:

Post a Comment